Préfiguration du Pôle Régional Invertébrés
06 61 33 64 56

Premier inventaire et répartition des fourmis de zones humides en Auvergne

Premier inventaire et répartition des fourmis de zones humides en Auvergne

Un premier inventaire des fourmis a été effectué sur les zones humides d’Auvergne, permettant d’améliorer l’état des connaissances sur la répartition de certaines espèces. Photo : M.KREGER

Étudier les fourmis, pour mieux protéger les papillons

Dans le cadre de la déclinaison Auvergnate du Plan national d’actions en faveur des papillons du genre Maculinea Van Eecke, 1915 (SOISSONS & BACHELARD, 2013), plusieurs projets ont vu le jour visant à améliorer les connaissances sur l’Azuré des mouillères Maculinea alcon alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) et à agir pour sa préservation.

En effet, cette espèce comme les autres Maculinea, est ce que l’on appelle une myrmécophile stricte, c’est à dire qu’elle a besoin de fourmis pour se développer.

Dans le cas précis de l’azuré des mouillères, son dernier stade larvaire et sa métamorphose s’effectuent nécessairement au sein d’une fourmilière du genre Myrmica.

Les fourmis sont étudiées à l'aide d'appâts au miel disposés sur les sites - L.BELENGUIER
Un travail de réseau pour mieux connaitre les fourmis
Groupe de fourmis Myrmica sur un appât - M.POUSSIN
Des résultats et des découvertes intéressantes

38 sites ont été étudiés, répartis sur le Cantal, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. L’inventaire a permis de recenser 17 espèces et de préciser leurs répartitions. De plus, cinq espèces qui n’étaient jusqu’à présent pas connues d’Auvergne, ou de certains de ses départements, ont été découvertes.

L'une des zones humides étudiées - V.LOMBARD
Les fourmis peuvent être collectées à l'aide d'aspirateurs à bouche - M.POUSSIN

Pour plus d’informations, découvrez l’article complet dans le bulletin de la Société Linnéenne de Bordeaux, Tome 153, nouv. série n° 46 (2-4), 2018 : 221-234.